Au Théâtre La Chapelle du 11 au 23 novembre 2019

Au Théâtre français du Centre national des arts d’Ottawa du 27 au 30 novembre 2019

En farsi et en arabe, zéro c’est « sefr » : le vide. Et c’est au cœur de cette pure abstraction qui avale tous ses multiplicateurs que nous allons plonger. Et si les iraniens avaient gagné leur sélections en 2009 ? Et si.., il n’y avait pas eu la guerre, l’exil, le regard de l’autre, la division, la séparation ? Et si ? Cherchant ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise, Mani Soleymanlou veut retourner au souffle qui l’avait amené à prendre la parole il y a 8 ans pour UN. À ce vide. À cet avant ce qui survient. Ce zéro. Ce cercle primaire qui nous (r)attache les uns aux autres. Un objet théâtral singulier, qui se se déroulera en trois temps et lieux distincts pour permettre à l’œuvre de s’installer et de vibrer différemment chez les spectateurs. Pour étirer et transformer le temps de la représentation et chercher le fondement de l’acte théâtral. Pour revenir à la question originelle : qu’est-ce qui nous pousse les uns vers les autres et nous relie ?

Une coproduction d’Orange Noyée et du Théâtre français du CNA en codiffusion avec le Théâtre La Chapelle.

Texte, mise en scène et interprétation
Mani Soleymanlou

Assistance à la mise en scène
Jean Gaudreau

Lumière
Erwann Bernard

Conception musicale
Larsen Lupin

Composition originale
Albin de la Simone

Direction de production
Catherine La Frenière

Direction technique
Jenny Huot

Secrétaire général et collaboration
Xavier Inchauspé