Elles sont comédiennes. Le travail les a réunies, l’espace d’une soirée, dans un cinq à sept. Elles ont bien des affinités de surface, dont un métier qu’elles partagent et qui leur est fondamental. Mais sous les fous rires et les insides sur le milieu, des eaux souterraines grondent, que l’alcool aura tôt fait de faire remonter à la surface.

Ambition, appétit de vivre, insatisfactions, ennui, vacuité, sauvagerie, furie, responsabilité, désir… Le joli vernis de ces femmes agréables se craquèle peu à peu pour révéler à la fois la fragilité viscérale et les pulsions insoumises qui les habitent, les injustices ordinaires auxquelles elles font face, la toxicité d’un monde encore trop policé et leur propre responsabilité dans ce gâchis. Dans quel état émergeront-elles de ce cinq à sept, si elles en émergent seulement?

La pièce a été présentée à la salle 2 du Théâtre Espace GO du 17 novembre au 12 décembre 2015.

TEXTE Fanny Britt avec la participation des interprètes. MISE EN SCÈNE Mani Soleymanlou INTERPRÉTATION Kathleen Fortin, Julie Le Breton et Geneviève Schmidt ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE ET RÉGIE Jean Gaudreau LUMIÈRE Erwann Bernard MUSIQUE Philippe Brault DIRECTEUR TECHNIQUE Simon Cloutier DIRECTRICE DE PRODUCTION Catherine La Frenière SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Xavier Inchauspé COPRODUCTION Théâtre français du Centre national des Arts PHOTO Jérémie Battaglia

« Jouant sur la corde raide entre réalité et fiction, l’auteure Fanny Britt donne la parole à Kathleen Fortin, Julie Le Breton et Geneviève Schmidt (toutes trois formidables) qui exp(l)osent leurs frustrations, leurs envies et leurs idées. »

– Louise Vigeant, JEU revue de théâtre

© Photos Ulysse del Drago