À te regarder ils s’habitueront

Un happening mené par une vingtaine d’interprètes, metteurs en scène, concepteurs et dramaturges, issus de plusieurs horizons artistiques. Olivier Kemeid et Mani Soleymanlou à la direction artistique de cet évènement inédit. Face aux débats entourant la question dite « de la diversité », les complices ont ressenti un sentiment d’urgence, une envie de bousculer les idées reçues. Ils ont donc convié six metteurs en scène à travailler, avec leurs acteurs, à partir de moments historiques ou d’œuvres qui ont émaillé notre ligne du temps collective. Nini Bélanger a confié le Manifeste du FLQ à une actrice d’origine catalane, Emma Gomez ; Jean-Simon Traversy s’est inspiré de l’Osstidcho pour inviter le rappeur Obia le Chef et l’actrice Olivia Palacci à prendre la scène d’assaut ; Bachir Bensaddek questionne le discours de Parizeau de 1995 avec Leïla Thibault-Louchem et Inès Talbi ; Chloé Robichaud marche dans les pas de Pour la suite du monde de Pierre Perrault avec Igor Ovadis et Fayolle Jean ; Mélanie Demers fait danser Angie Cheng et Jacques Poulin-Denis ; Dave Jenniss met en scène des Autochtones célébrant la fête du Canada avec René Rousseau et Marco Collin.Un spectacle où s’enchaînent les poèmes, les scènes, les cris du coeur, les coups de poing, les manifestes du Québec d’aujourd’hui.

IDÉATION ET CODIRECTION ARTISTIQUE Olivier Kemeid et Mani Soleymanlou MISE EN SCÈNE Nini Bélanger, Bachir Bensaddek, Mélanie Demers, Dave Jenniss, Chloé Robichaud, Jean-Simon Traversy TEXTE Collectif d’auteurs DRAMATURGIE Alain Farah, Étienne Lepage INTERPRÈTES Obia le Chef, Angie Cheng, Marco Collin, Emma Gomez, Fayolle Jean, Igor Ovadis, Olivia Palacci, Jacques Poulin-Denis, Leila Thibeault-Louchem, René Rousseau et Inès Talbi ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE Ariane Lamarre DÉCOR Yann Pocreau COSTUMES Romain Fabre LUMIÈRE Erwann Bernard MUSIQUE Laurier Rajotte VIDÉO Michel Antoine Castonguay ACCESSOIRES Carol-Anne Bourgon Sicard RÉGIE Adèle Saint-Amand

La pièce a été présentée du 5 au 30 septembre 2017 au Théâtre de Quat’sous

© Photos Hugo Lefort et David Ospina